La danse des crabes. Le ´milieu´ politico-financier
NORBERG (Eliane)
9.15 €
Disponible en stock
Celle qui écrit sous le nom d'Eliane Norberg a connu, depuis sa plus tendre enfance, tous les dessous de la politique et de la haute finance. Elle appartient à une famille célèbre dans l'histoire de la République et apparentée aux milieux ministériels et aux mileux des grandes affaires qu'on retrouve sous tous les régimes. Personne mieux qu'elle n'a été le témoin de vertigineuses ascensions et de non moins vertigineuses chutes.
Petite jeune fille, encore en classe, elle était priée de s'asseoir à la table familiale quand une subite crise ministérielle risquait par l'absence d'un des invités de réduire le nombre des convives au chiffre treize. D'autres fois, c'était parce qu'un autre invité tenait la vedette de l'actualité mais d'une manière différente. Pour elle, une " affaire célèbre " sous un régime ou sous un autre, c'était seulement un incident désagréable dans la carrière d'un de ceux qui faisaient partie des nombreuses relations de son milieu.
Ce sont quelques-uns des personnages qu'elle a connus, quelques-uns des drames dont elle a été témoin qu'elle présente sous une forme romancée. On les reconnaîtra ou non, peu importe. Ce n'est pas un succès de scandale qu'elle recherche. Elle ne peut empêcher les lecteurs bien informés de mettre un nom sur quelques-uns de ces masques, mais, ce qui lui paraît plus important, c'est de montrer la corruption et l'égoïsme de ce " milieu " politico-flnancier et aussi d'intermédiaires et d'hommes de paille dont la fortune énigmatique s'explique essentiellement par les camouflages qu'ils permettent aux puissants.
La danse que les candidats à ces intéressantes fonctions mènent autour de son nom et de sa position finit par écœurer l'héroïne. Elle a vu de trop près cette société qu'on appelle brillante. Elle aspire au repos et finit par le trouver, loin du monde, dans une dignité qui lui permet d'évoquer avec indulgence les expédients et les agitations qui composent ses souvenirs.
L'action du roman est rapide, remplie d'événements dramatiques, qui, ma.heureusement, ne sont pas tous imaginaires. Mais qu'y faire ? La vie n'est pas un conte de fées. Vous la verrez telle qu'elle est et vous vous reposerez de ces drames avec cette héroïne attachante, calme, ironique, qui contemple, légèrement dégoûtée comme beaucoup de femmes, le triste petit théâtre humain.