L´histoire de l´univers et le sens de la création
TRESMONTANT (Claude)
20.30 €
Disponible en stock
A l'aube du XXIe siècle, le premier problème qui s'impose au monothéisme, annoncé aux Hébreux et achevé par le Christ, c'est d'abord la question de savoir s'il va finir par être intelligible pour les nations païennes auxquelles il est destiné. C'est un problème de langue.
La Révélation qui a constitué le monothéisme hébreu a été communiquée en hébreu, puis traduite en grec, puis traduite en latin, puis dans les langues des nations. Je ne sais pas ce qui se passe ailleurs, mais je sais qu'en France la plupart du temps les enfants comme leurs aînés ne comprennent pas le sens des mots et des termes dans lesquels et par lesquels est formulé le message du monothéisme chrétien.
Immédiatement après se pose la deuxième question : ce message a-t-il un intérêt ? Est-il désirable pour les païens de toutes les nations ? Car toutes les nations sont aujourd'hui comme hier païennes.
Pour que le monothéisme hébreu et chrétien soit désirable, encore faut-il qu'il soit présenté dans l'intégralité de son contenu, c'est-à-dire qu'il manifeste et fasse connaître la finalité de la Création, qui est la finalité de l'Univers. C'est cette finalité qui est l'objet du désir naturel de l'homme.
Enfin, troisième point essentiel, l'humanité est de plus en plus formée par les sciences expérimentales et c'est un grand bien pour elle. L'intelligence humaine apprend à distinguer le réel du fantasme, l'expérience du mythe, la pensée rationnelle du délire. Elle apprend quels sont les critères de la vérité et les critères de la certitude.
Non seulement le message que constitue le monothéisme chrétien doit être présenté en sorte qu'il soit intelligible, non seulement il doit être présenté en sorte qu'il soit désirable, mais de plus il doit être exposé de telle sorte que l'intelligence humaine puisse s'assurer qu'il est vrai.
La question centrale, c'est d'intégrer les connaissances que nous sommes en train d'acquérir par les sciences de l'Univers et de la Nature, et les connaissances qui nous sont communiquées par la Révélation, autrement dit d'intégrer l'enseignement de la Création et l'enseignement de la Révélation dans l'unité d'une vision du monde intelligible, désirable et vérifiable.
Nous avons réuni ici sept conférences, elles portent sur ces problèmes. C.T