Les propos de Minimus 2 - Après la Pentecôte
CHARLIER (Henri)
24.00 €
Disponible en stock
Qu'a donc fait Marie, sinon désirer le ciel ? Et quelle ne fut pas sa patience lorsqu'elle eut vu son fils ressuscité, quitter en sa présence la terre pour le ciel ? "Elle mena depuis ce temps-là une vie tout à fait analogue à la vie de la foi que nous avons à mener nous-mêmes ; et vingt-cinq ans seulement après l'Ascension, d'après la tradition, elle toucha ce ciel qu'elle avait désiré toujours. Et que fit-elle en attendant ? La volonté de Dieu. Elle suivit saint Jean là où celui-ci décida d'aller; dans la maison d'Ephèse qu'on a retrouvée de nos jours, elle écrasa de l'orge, elle bluta la farine, fit cuire les petites galettes qui étaient leur pain, se hâta vers la fontaine où puiser l'eau, et recommença tous les jours son ménage, toutes ces humbles besognes communes dont la gloire est généralement ignorée. Faites dans l'amour de Dieu et le désir du ciel elles sont la plus fidèle imitation de la Très Sainte Vierge ; leur simplicité et leur répétition donnent les plus sûres facilités pour rester en présence deDieu, et anticiper ainsi sur les joies du ciel. "Tel fut l'effacement de la Princesse du monde spirituel !"