Mondialisme. Un défi pour les Français
LA RIVIERE (Franck de)
28.00 €
Disponible en stock
Comme en d'autres temps Marco Polo, l'auteur de ce livre est un homme de terrain. Responsable d'une société de négoce international, il ne cesse depuis 30 ans de parcourir le monde dans tous les sens. Le Moyen-Orient et l'Afrique lui sont particulièrement familiers.
Sa perception de l'Europe et de la France est celle qui prévaut dans le nouveau centre du monde que devient l'Est de l'Asie, et ce, malgré la crise de 1997/99, simple répit de quelques années pour l'Europe. Les pays asiatiques de "l'Arc Nord-Pacifique" ont l'avantage d'avoir été les premiers confrontés aux carences actuelles du système monétaire international. Nul doute qu'ils sauront rapidement en tirer les leçons. Il nous décrit ce qu'il a vu et vécu et explique sous un jour inédit certains événements contemporains comme la percée du Japon et de la Chine, la décolonisation et le reflux du socialisme. Ces évolutions sont incompatibles avec les illusions d'un trop grand nombre de Français qui se complaisent dans une mentalité d'assistés, et s'accrochent à un passé révolu. Ceci à l'heure où nous devons tous prendre conscience des problèmes inéluctables posés par la mondialisation : ses dangers, ses chances.
Ce qu'ils en pensent :
Valéry Giscard d'Estaing : "J'ai bien noté vos arguments sur l'évolution actuelle de notre sosiété et sur le rôle que doit y jouer l'Union européenne. Je partage vos préoccupations et l'essentiel de votre analyse, qui mettent en lumière la difficulté mais aussi la nécessité de s'adapter rapidement à un monde en perpétuelle évolution."
Alain Peyrefitte : "Cette étude offre de stimulantes pistes de réflexion sur l'évolution des systèmes politiques dans le monde et notamment sur la "faillite des systèmes socialistes". La "positive non intervention" prônée par le territoire de Hong Kong montre à quel point libéralisme et entreprise personnelle sont des sources inépuisables de progrès économique."
Hélie de Saint Marc : "L'Europe retrouvera-t-elle son âme ? dites-vous en conclusion. Des pages comme les vôtres doivent nous aider dans ce combat qui est celui de nous tous."