Le mois de Saint Michel
VIDELOUP (Abbé)
8.00 €
Disponible en stock
La dévotion à saint Michel est très ancienne dans l'Église et depuis longtemps recommandée par elle à ses enfants.
L'antique prière du Confiteor où est inséré le nom du glorieux Archange, les sanctuaires élevés dès les premiers temps de l'Église sous son vocable et les fêtes célébrées en son honneur prouvent abondamment notre proposition.
Il n'est donc pas étonnant que les Souverains Pontifes aient, à diverses reprises, demandé au peuple chrétien d'implorer l'archange saint Michel et de l'invoquer avec confiance.
De nos jours l'enfer redoubl e de fureur pour perdre les âmes, et les impies s'unissent contre Dieu et contre son Christ. C'est pourquoi le Pape inspiré du ciel s'est écrié : "Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat. Venez à notre secours et repoussez dans l'abîme Satan et les autres esprits malins." (Prières après la Messe. Prière à saint Michel Archange prescrite par Léon XIII.)
Sur son ordre, tous les prêtre s descendant du saint autel disent la même prière et font le même appel pressant.
Les âmes dévouées à saint Michel ont voulu plus qu'une invocation quotid ienne ; elles ont établi un mode solennel de prières.
L'Église a encouragé et béni ces exercices qui, trente jours durant, ramènent les fidèles aux pieds de Saint Michel !
Ah ! si pendant le mois de septembre qui se termine par la fête de saint Michel et est naturellement consacré à ce glorieux Archange, partout on priait ardemment saint Michel, bientôt nous ressentirions l'effet de sa puissante protection. Ce qu'il attend pour intervenir, c'est le cri de confiance : saint Michel, à notre secours !
Que les âmes chrétiennes chaque jour de ce mois étudient donc les grandeurs du saint Archange, l'Archange de l'Apocalypse, et s'édifient au récit des choses admirables qu'il a faites, qu'elles lui adressent leurs plus ferventes prières et se concilient ses bonnes grâces.