Politique chrétienne. Une insurrection catholique. La Ligue
COLLECTIF
7.50 €
Disponible sous peu
"Nos rois, depuis Henri IV, et nos philosophes, ont de concert décrié la Ligue ; ceux-ci parce qu'elle avait empêché la démocratie calvinienne de s'établir en France ; ceux-là parce qu'elle avait fait de la religion de l'État une condition nécessaire de la royauté ; ce qui, au reste, a été fait en Angleterre et ailleurs pour la religion protestante. En effet, si les ligueurs de la Cour voulaient un roi lorrain ou espagnol, les ligueurs de la France voulaient un roi catholique.
Quand le religion était attaquée, on ne séparait pas la royauté de la religion." (Louis de Bonald, Pensées)
"Louons cette sainte et glorieuse Ligue, dont on peut dire beaucoup de mal, mais dont on comprendra la grandeur chaque jour davantage ! Quand on sauve la nationalité d'un peuple, toutes les fautes se perdent dans la gloire." (Père Henri Lacordaire, Sermon du 14 février 1841)