Ils liront dans mon âme. Les écrivains face à Dreyfus
BARILIER (Etienne)
18.00 €
Disponible en stock
Lorsqu'Alfred Dreyfus, le 5 janvier 1895, fut dégradé sur la place publique, plusieurs écrivains assistaient à la scène. Certains, comme Maurice Barrès et Léon Daudet, virent en Dreyfus le traître parfait. D'autres, cependant, pressentirent son innocence. Pourquoi ? Pourquoi Zola, Proust, Martin du Gard, Anatole France, Charles Péguy devinrent-ils des dreyfusards ? Et comment le furent-ils dans leur oeuvre littéraire ?
Car ils ne se sont pas seulement engagés en tant qu'"intellectuels" qui défendent une cause. Ils ont pris l'Affaire en charge dans leur oeuvre de romanciers ou de penseurs. Un écrivain, ils l'ont prouvé, n'est pas seulement un styliste ou un fabricant de fictions divertissantes ; il peut aussi être un diseur de réalité, un chercheur de vérité. Pourquoi ? Comment ? Le présent essai tente d'approcher cette énigme. 
Etienne Barilier est romancier et essayiste. Dans ses nombreux essais - qu'ils soient consacrés à des thèmes artistiques ou à des réflexions sur le monde contemporain - la question de l'engagement littéraire, et de l' engagement tout court, occupe une place centrale.