Des vies. 62 enfants de harkis racontent
BESNACI-LANCOU (Fatima)
19.30 €
Disponible en stock
Les harkis et leurs familles occupent une place singulière dans l'histoire et la mémoire. Les enfants de ces supplétifs de l'armée française ont fait preuve d'une très grande capacité à se construire ou à se reconstruire. Vingt-six femmes et trente-six hommes d'horizons et de professions variés en témoignent ici. Soixante-deux personnes, en rappel à l'année 1962, fin de la guerre d'Algérie, pour beaucoup année Zéro de leur itinéraire.
Leurs récits et leurs photographies sont les traces vivantes d'une résistance à l'indicible douleur de l'histoire. Certains sont nés en Algérie, d'autres en France, dans les camps de Rivesaltes, Bourg-Lastic ou Saint-Maurice-l'Ardoise. A leurs parents, souvent restés dans le silence, ils disent leur amour et leur respect. Rejoignant l'expérience de ceux qui ont été confrontés à l'exil et à la guerre, leurs mots incarnent une espérance et répondent à la question de Boris Cyrulnik, préfacier de cet ouvrage :
"Qu'allez-vous faire de cette souffrance ? Allez-vous vous soumettre ? Allez-vous pleurer ? Allez-vous faire une carrière de victime, comme on vous y encourage ? On vous donnera une petite pension, mais taisez-vous. Et encore, si on vous donne une pension, c'est bien, parce que la France est généreuse. Alors, en échange, taisez-vous. A ce moment-là, la réaction, c'est de se demander quel est votre espace de liberté. Quand je dis "votre", je parle aussi de moi.
Qu'est-ce que vous avez fait de ce qu'on a fait de vous ?" 
Fatima Besnaci-Lancou est présidente de l'association Harkis et droits de l'Homme. Elle est l'auteure de plusieurs ouvrages dont Fille de harki (Editions de l'Atelier, 2003), qui a reçu le Prix Séligmann 2005 contre le racisme et Les harkis dans la décolonisation et ses suites (en collaboration avec Gilles Manceron, Editions de l'Atelier, 2008).