Esclaves et domestiques au Moyen Age dans le monde méditerranéen (Poche)
HEERS (Jacques)
8.30 €
Epuisé
Lorsqu'on condamne l'esclavage, on le situe volontiers dans un passé lointain ou dans un contexte résolument colonial. Le marchand d'esclaves est soit étranger, soit conquérant.
Comment en admettre la pratique dans son propre passé, plus près de soi ? Le sordide trafic des négriers sur les côtes occidentales d'Afrique n'aurait jamais pris une telle ampleur sans les mercantis maures ou noirs, sans les potentats de l'intérieur qui razziaient et jetaient sur les marchés des troupes de malheureux prisonniers. Et en Occident ? Entre chrétiens même ? Nos manuels n'en parlent pas : reflet d'une éthique, d'une gêne aussi. Pourtant l'esclavage a bel et bien existé, pour les femmes surtout, amenées d'Orient, domestique en Italie, en Espagne et en Provence. Un phénomène qui marque la société en profondeur, impose une teinte particulière aux rapports humains, suggère une autre idée de la ville médiévale du Midi. 
Jacques Heers, professeur à la Sorbonne, est l'auteur de plusieurs livres sur l'économie et la société au Moyen Age. Il a notamment publié en "Pluriel" La Ville au Moyen Age en Occident, la Cour pontificale au temps des Borgia et des Médicis et Fêtes des fous et carnavals.