Héloïse et Abélard
GILSON (Etienne)
12.00 €
Disponible en stock
"Quelle est donc la leçon des faits ? Qu'Abélard fut le premier homme moderne ? Qu'Héloïse fut la première femme moderne ?
Nous nous contenterions volontiers de bien moins : qu'au moment d'enfermer le Moyen Age ou la Renaissance dans une de ces définitions brillantes qui leur sont chères, les historiens de la littérature se souviennent de cette folle petite Française, hantée par l'idéal de la grandeur romaine comme par celle de la grandeur chrétienne, qui ne sut jamais au juste si elle était l'Eustochium d'un nouveau Saint Jérôme ou la Cornélie d'un nouveau Pompée, et qui, prenant le voile à Argenteuil pour l'amour d'un homme, se consacra pour toujours à Dieu en récitant des vers de la Pharsale. Car enfin, ce drame passionnel peuplé de clercs, de moines et de nonnes est bien une histoire du XIIe siècle. On peut le lire comme une histoire chrétienne et c'en est véritablement une."
(E. Gilson, Héloïse et Abélard, p.165-166)