La liberté religieuse 30 ans après Vatican II 1965-1995
LASSUS (Arnaud de)
9.00 €
Disponible en stock
"Par sa déclaration sur la liberté religieuse, plus que tout autre texte, écrit Jean Potin dans La Croix du 7 novembre 1994, le Concile Vatican II a fait basculer l'Eglise dans le monde moderne. L'âpreté des discussions, le nombre des rédactions qui furent nécessaires, la résistance jusqu'au vote final d'un nombre significatif d'opposants, montrèrent la gravité de l'enjeu. Il ne s'agissait, en effet, rien de moins que de donner définitivement droit de cité à la liberté religieuse dans la société".
Il ne faut pas sous-estimer l'importance de l'enjeu et du basculement dont parle Jean Potin. Sous couvert de liberté religieuse, en effet, ont été modifiés les rapports entre politique et religion (il ne faudrait plus employer la force au service de la vérité) ; a été présentée une nouvelle conception de l'ordre social basée sur le pluralisme ; a été posée en principe d'application générale la non discrimination pour motif religieux ; se sont développées, dans les esprits et les comportements, des tendances libérales, dignes héritières du "libéralisme catholique" du siècle dernier. A une époque où les fausses religions - protestantisme, Islam, bouddhisme. - envahissent notre pays, où les mosquées prolifèrent sur notre sol, ces notions nouvelles, issues de la liberté religieuse du concile Vatican II ou favorisées par elle, exercent une influence profonde sur notre vie quotidienne.
D'où l'intérêt de faire le point à leur sujet, trente ans après la promulgation du texte qui les a accréditées.

Vous aimerez aussi