Considérations sur la France suivi de Essai sur le principe générateur des constitutions politiques
MAISTRE (Joseph de)
12.00 €
Epuisé
Les Considérations sur la France paraissent en 1797. Pour la première fois, les victimes de la Révolution parlent, non pour gémir ou insulter, mais pour comprendre ce qui s'est passé et aussi pour envisager l'avenir probable. Joseph de Maistre est le premier à ne pas critiquer la Révolution pour l'une ou l'autre de ses mesures ou pour ses "excès", mais à la rejeter tout entière, dans son principe, comme contraire à la nature même de l'homme, création de Dieu. Bien plus,. il met en évidence l'irrésistibilité de ce gigantesque chambardement et son caractère paradoxalement quasi "sacré". La Révolution serait ainsi une punition du Ciel car rien n'est le fruit du hasard. Un texte essentiel pour comprendre la perception de la Révolution par la réaction. 
Le préfacier de cet ouvrage, Pierre Manent, est spécialiste de l'histoire de la Pensée française. Il est notamment l'auteur de Histoire intellectuelle du libéralisme (Calmann-Lévy) et de Naissance de la politique moderne : Machiavel, Hobbes, Rousseau (Payot).