Mémoires et récits
MISTRAL (Frédéric)
23.00 €
Disponible en stock
D'aussi loin qu'il me souvienne, je vois devant mes yeux, au Midi, là-bas, une barre de montagnes dont les mamelons, les rampes, les falaises et les vallons bleuissaient du matin aux vêpres, plus ou moins clairs ou foncés, en hautes ondes. C'est la chaîne des Alpilles, ceinturée d'oliviers comme un massif de roches grecques, un véritable belvédère de gloire et de légendes. F. Mistral. 
Né et mort à Maillane, près de Graveson et de Frigolet, entre Avignon et Saint-Rémi-de-Provence, fondateur du Felibrige (association de défense de notre langue d'Oc et de notre culture) en 1854, avec ses six compagnons (Li Primadié), en tête desquels J. Roumanille (1818-1891), il a redonné par ses œuvres, par ses travaux linguistiques, par son action, ses discours, sa vaste correspondance, son Museon Arlaten, ses lettres de noblesse à la langue d'Oc ou provençale en la ramenant, comme autrefois au tout premier rang des plus grandes langues littéraires. Il a publié "Mireille" (1859), "Calendal" (1867), "Les Iles d'Or" (1876), "Nerte" (1884), "Le Trésor du Felibrige" (1886), "La reine Jeanne" (1890), "Le Poème du Rhône" (1897), "Mémoires et Récits" (1906), "Discours e Dicho" (1906), " La Genèse " (1910), "Les Olivades" (1912). Editions Posthumes : "Prose", "Nouvelle", "Dernière prose d'Armana" (1926-30), "Poésies inédites" (1966). Divers volumes de sa "Correspondance" dont celle avec Roumanille qui éclaire les "Mémoires" d'un jour nouveau.