Le cancer socialiste
SALLERON (Louis)
17.00 €
Epuisé
Des trois termes de la devise républicaine, liberté, égalité, fraternité, les deux premiers, poussés à l'extrême, sont antithétiques. Trop de liberté tue l'égalité. Une excessive égalité étouffe la liberté. Le libéralisme et le socialisme sont les doctrines qui incarnent ces erreurs.
Au XIXe siècle, le libéralisme développe le progrès technique et multiplie la richesse, mais au détriment des plus faibles. La série de réactions qu'il engendre insinue le socialisme qui finit par se réaliser complètement dans les récentes élections présidentielle et législative.
On mesure peu à peu les effets de ce retournement. Cependant, l'histoire et la réflexion nous instruisent déjà suffisamment de ce qu'est le socialisme dans son essence. En s'attaquant à la propriété privée, c'est la liberté qu'il menace. Si le socialisme occidental semble endiguer le communisme qui, apparemment, s'effondre à l'Est, c'est en devenant lui-même de plus en plus communiste. 
Louis Salleron est docteur en Droit, licencié ès-lettres et diplomé d'études supérieures de la Sorbonne. Il a enseigné l'Economie politique de 1937 à 1957, à la Faculté libre de Droit de Paris.