Entre Maurras et Maritain - Une génération intellectuelle catholique (1920-1930)
CHENAUX (Philippe)
36.00 €
Disponible en stock
L'ouvrage s'attache à brosser le portrait d'une génération d'intellectuels nés dans les années 1880-1890 (en France, mais aussi en Belgique et en Suisse romande), qui s'est voulue tout à la fois catholique, thomiste et maurrassienne dans le double contexte de victoire française et de crise spirituelle qui caractérise les lendemains de la Première Guerre mondiale.
La condamnation pontificale d'Action française en 1926 l'obligea à choisir entre ces deux fidélités (la fidélité à Rome, la fidélité à Maurras), perçues jusqu'alors comme parfaitement complémentaires et devenues subitement incompatibles. Sous l'inspiration du philosophe thomiste Jacques Maritain, elle cherche alors à inventer les voies d'une nouvelle espérance temporelle chrétienne pleinement respectueuse de la "primauté du spirituel", aussi bien sous l'angle de la transcendance du message évangélique par rapport à la civilisation occidentale que de la nécessaire subordination de l'action politique aux exigences de la morale. En ce sens, on peut dire que la crise d'Action française a été une crise de libération pour toute une génération d'intellectuels catholiques qui devait, par la suite, profondément marquer de son empreinte la vie de l'Eglise et préparer les voies de l'aggiornamento conciliaire.
Elle a joué, toutes proportions gardées, le même rôle pour les intellectuels catholiques des années vingt que l'affaire Dreyfus au tournant du siècle pour les intellectuels laïques en France : celui d'un combat fondateur d'une tradition d'engagement dans la vie de la cité au nom des impératifs de la morale chrétienne. 
Philippe Chenaux est professeur d'histoire de l'Eglise moderne et contemporaine à l'université du Latran à Rome.