Exorcisme et pouvoirs des laïcs - Influences diaboliques
OLIVA MELANCON (Père c.s.c)
9.00 €
Epuisé
Le but principal du présent volume est de dissiper la confusion, presque généralisée dans l'Eglise, concernant les personnes ayant le pouvoir de pratiquer des exorcismes. Mais heureusement. et enfin. un document officiel du Saint-Siège, c'est-à-dire le Catéchisme de l'Eglise catholique, publié en1992, apporte les précisions nécessaires : "L'exorcisme solennel, appelé grand exorcisme, y est-il écrit, ne peut être pratiqué que par un prêtre et avec la permission de l'évêque" (N. 1673 ).
Il faut déduire, en toute logique que l'exorcisme privé peut être pratiqué par tout prêtre et même par tout fidèle, sans aucune autorisation de l'évêque. Il s'agit Ià d'ailleurs de la doctrine commune enseignée par les théologiens qui ont étudié cette question, même parmi les plus célèbres d'entre eux, tels saint Alphonse de Liguori, Dominique Prummer, H. Noldin, A. Poulain SJ., A. Tanquerey, R. Garrigou-Lagrange O.P., S .H. Merkelbach O.P., etc. Si l'on veut être "honnête", on ne peut mettre en doute l'autorité incontestable de ces grands maîtres de la théologie catholique.
Les Pères de l'Eglise, qui furent très près des temps apostoliques reconnaissaient à tous les chrétiens le pouvoir et le droit de pratiquer des exorcismes : ce qui était une pratique courante dans l'Eglise primitive. C'était exercer un pouvoir que le Christ lui même a conféré à tous les croyants : "Voici les miracles, disait-il, qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon Nom, ils chasseront les démons" (Mc J6. J7).
Or, absolument personne n'a le droit de contredire ces paroles formelles de Jésus-Christ !"
Père Ovila Melançon c.s.c.