Maastricht - Le non de tous les miens
MARTINEZ (Jean-Claude)
22.11 €
Disponible en stock
Ame de la France, souffle de mille ans, tempêtes de Molène ou d'Ouessant, croisée des chemins de Compostelle, silence des Causses asséchées, ceinture du Vercors, j'en appelle à vous.
Des lieux de sacre ou de mystère, du Puy-en-Velay au Mont-Saint-Michel, tout autant qu'à Azincourt, Crécy ou Alésia, sédiments des défaites ou argiles des victoires, j'en appelle à vous.
A vous Roland, comme aux tabors de Montecasino, aux guetteurs des collines de Diên-Biên-Phu, à Gallieni, Pasteur, Jacques Coeur ou le père de Foucauld.
A vous tous qui avez fait la France. Voix de Renan et de Barrès, blessures d'Appolinaire, Règle de St-Benoît, soldat de l'an II, peuple de Bouvines, armées des ombres rangées sur mille ans de corps de bataille.
J'en appelle à vous. Du chemin des Dames à Roncevaux, des murs d'Orléans aux toitures calcinées d'Oradour-sur-Glane, des Parfaits de Montségur aux alignements de Douaumont, du granit des Alpes aux empilements de Carnac.
Dieu des fourmis, Dieu des étoiles, Dieu d'Abraham, de Jacob, de Clotilde et de Claudel, va-nu-pieds, soulier de satin, grognards de l'Empire, prieurés de Bretagne ou chapelles romanes de Provence, peuple des cathédrales, j'en appelle à vous. La Patrie est en danger. La Patrie disparait. Maastricht va commettre l'irrémédiable. Et personne ne le voit. Personne ne le croit.
Alors j'en appelle à tous les miens. Aux faucilles et aux tracteurs. Aux laminoirs et aux chaluts. Hommes des champs et de la mer. Des mines et des usines. Des ateliers et des marchands. De la France qui travaille, qui crée et qui paie.
Il faut se lever. Se dresser. S'opposer. Se révolter. Non. Non. Non à l'innommable ! Au crime contre la Nation. Non à Maastricht !
Non à l'Europe des Banquiers, de la drogue, de la Mafia, des impôts augmentés et du droit de vote aux étrangers. L'Europe de l'immigration débridée, du chômage accentué, des retraites amputées, du Franc éliminé. Et par dessus tout, l'Europe du mensonge. L'Europe qui promet la paix et qui amènera la guerre. De Sarajevo, en Bosnie, au Caucase et en Arménie, la mèche est déjà allumée.
Alors c'est Non ! Parce que parfois il faut savoir dire Non. Pour préparer les grands Oui de demain. Oui à l'Europe généreuse et complète. L'Europe de l'imagination.
L'Europe des Patries. L'Europe de la France continuée, par une grande politique en Méditerranée. 
Jean-Claude Martinez, Professeur agrégé de droit public et de Science politique, Député européen FN, Président fondateur du Cercle National des Agriculteurs de France, Docteur Honoris Causa de l'Institut de droit fiscal de l'Université de Sao Paulo, Directeur de Séminaires fiscaux à l'ENAP.