Le saint scapulaire du Mont-Carmel - D´après les documents les plus authentiques
SAMBUCY (Abbé de)
12.00 €
Disponible en stock
Consultons le Pape Benoît XIV, au jugement sage et toujours éclairé. Voilà ce qu'il dit dans le traité de Festis. "Au XIIIe siècle, dit-il, mourrut le bienheureux Simon, homme d'une grande sainteté de vie. Longtemps avant sa mort, la Sainte Vierge lui avait apparu et lui avait donné le scapulaire comme une distinction de l'Ordre du Carmel et le gage de sa protection spéciale." 
"Reçois, mon cher fils, ce scapulaire de ton ordre, comme le signe distinctif de ma confrérie et la marque du privilège que j'ai obtenu pour toi et les enfants du Carmel : celui qui mourra pieusement revêtu du scapulaire sera préservé des feux éternels ; c'est un signe de salut, une sauvegarde dans les périls, et le gage d'une paix et d'une protection spéciale jusqu'à la fin des siècles."
La vision du Bienheureux Simon est véritable, continue Benoit XIV, et il ajoute : Nous pensons que tout le monde doit la regarder aussi comme véritable.
Cinquante ans après, la Sainte Vierge apparut au Pape Jean XXII et l'avertit de plusieurs grâces d'indulgences qu'Elle avait obtenues de Son divin Fils."  
".et si parmi les religieux ou confréres, qui quitteront le siècle s'en trouve dont les pèchés auraient hâté l'entrée dans le Purgatoire, Je descendrai, comme leur tendre Mère, au milieu d'eux, dans le Purgatoire, le samedi après leur mort ; Je délivrerai ceux que J'y trouverai ; et Je les raménerai, sur la montagne sainte dans le séjour heureux de la Vie éternelle."
Benoît XIV ajoute encore : "Le privilège de la bulle de Jean XXII est incontestable. Il a été confirmé par les souverains pontifes Clément VII, Pie V, Grégoire XIII."
Pour être efficacement protégés des attaques du Malin, des peines éternelles de l'enfer et des souffrances du Purgatoire, réfugions-nous sous le Manteau de Marie, Notre Mère, en recevant au plus vite l'imposition du scapulaire brun du Mont Carmel. Ce livre nous sera d'un grand secours. Et n'oublions pas que Marie est toujours fidèle à ses promesses !