Des barbares dans la cité - Réflexions autour du meurtre d´Ilan Halimi
MASCRE (David)
19.00 €
Disponible en stock
13 février 2006 : un corps est retrouvé sans vie en gare de Sainte-Geneviève-des-bois. Brûlé à 80 %, couvert d'hématomes et de plaies, ce corps est celui d'Ilan Halimi. Enlevé trois semaines plus tôt, le jeune homme a été séquestré et torturé par une bande de jeunes au nom prémonitoire : le gang des Barbares. Dans un contexte politique troublé où montent en puissance les tensions communautaires, l'annonce du décès d'Ilan soulève une vague d'indignation : 200 000 personnes défilent dans la rue, en sa mémoire.
Signe des temps, ce meurtre est le symbole d'une France qui vacille, perd ses repères et se délite. A force de renoncements, de lâchetés envers des idéologies mensongères et mortifères, elle a laissé se développer en son sein des comportements de plus en plus violents, cruels et inhumains. Au terme d'une enquête et d'une analyse minutieuses, l'auteur précise les causes proches et lointaines qui conduisent à une telle barbarie. Il conclut sans appel : autrefois, les barbares étaient à l'extérieur des sociétés civilisées. Désormais, c'est de l'intérieur qu'ils opèrent, prospèrent et se déploient. Nos sociétés décadentes ont elles-mêmes mis en place les outils technologiques, les instruments médiatiques, les règles politiques et les choix économiques qui rendent inévitable la production de cette barbarie. Sans doute est-il encore possible de réagir ! Mais pour combien de temps ? En attendant d'autres drames et d'autres Ilan : bienvenue en Barbarie !  

David Mascré est docteur en mathématiques et docteur en philosophie et en histoire des sciences. Chargé de cours à l'université Paris V, professeur de géopolitique à l'école des Hautes études internationales et à l'école des Hautes études commerciales, il collabore à de nombreuses revues et participe aux travaux de plusieurs fondations. Spécialiste de géostratégie et d'analyse prospective, titulaire d'un troisième cycle en analyse des menaces criminelles contemporaines, il s'intéresse de près aux nouvelles menaces et aux nouvelles formes de violence et de criminalité qui traversent et structurent le monde contemporain.