Lettres à Véronique
BLOY (Léon)
29.00 €
Disponible en stock
On sait que l'histoire de Véronique et de Marchenoir, telle qu'elle est contée dans le Désespéré, repose sur des données autobiographiques et se rapporte à un des moments les plus décisifs, et les plus tragiques, de la vie de Léon Bloy.
Véronique s'appelait en réalité Anne-Marie Roulé (ou Roullé, ou Roulet). Cette femme, qui a joué un rôle central dans la vie d'un des plus grands écrivains français, restera toujours une figure cachée dans l'ombre : constatons ici l'impuissance de l'histoire littéraire, et souhaitons qu'elle comprenne avec quelle réserve il contient d'essayer de pénétrer des secrets dont les explitateurs des grandes âmes ne seraient fondés à parier avec assurance qu'après le dernier jugement. Si nous publions aujourd'hui les très précieuses lettres de Léon Bloy à Anne-Marie, ce n'est pas pour fournir une pâture aux psychologues, ni aux futurs historiens littéraires du sentiment religieux. Nous espérons que ce recueil aidera quelques-uns des amis inconnus pour lesquels Bloy écrivait et souffrait, à sentir plus profondément et à chérir davantage le mystère d'une destinée incomparablement douloureuse, où l'abîme du cœur de Dieu et l'abîme du cœur de l'homme n'ont cessé de s'appeler et dont la générosité fructifiera longtemps.
Jacques Maritain