Les Moines en Occident. 5 - Cîteaux
GOBRY (Ivan)
40.00 €
Disponible en stock
L'histoire du monachisme chrétien constitue une prodigieuse épopée, qui s'étend sur dix-sept siècles et force l'admiration. Ce sont les moines d'Occident qui au Moyen Âge, ont construit l'Europe économique et édifié l'Europe culturelle (en sauvant la littérature antique, en éduquant les peuples barbares, en créant des écoles). Il ont aussi fait souffler sur un monde égoïste et brutal les vertus évangéliques de charité fraternelle, d'hospitalité, d'humilité, de détachement, de joie et de paix, inventant les hôpitaux et les léproseries, exercant leur influence beinfaisante sur les princes et les cités. Ils ont, enfin, porté la nature humaine à son sommet par leur oblation à Dieu, donnant à la pureté, à l'abnégation et à l'offrande une dimension jamais égalée jusque là. 

En 1098, saint Robert, abbé de Molesmes, pour retrouver la fidélité à la règle de saint Benoît, fonde avec quelques moines, dans un lieu ingrat de la Bourgogne, le misérable monastère de Cîteaux. Un siècle plus tard, Cîteaux est à la tête de 560 abbayes réparties dans toute l'Europe, et comptant chacune, très souvent, plusieurs centaines de moines, dans une intense ferveur et une rigoureuse discipline. L'ordre a produit, par dizaines, des saints, des écrivains spirituels, des évêques. Au milieu de cette foule admirable se détache la gigantesque figure de saint Bernard de Clairvaux, arbitre de la politique et soutien de la papauté. C'est cette prodigieuse aventure qu'Ivan Gobry, déjà auteur d'un Saint Bernard (aux éditions de la Table Ronde), raconte dans ce cinquième volume des Moines en Occident, pour saluer et préparer le 900e anniversaire de la fondation de Cîteaux. Comme dans les précédents volumes, l'auteur allie à une érudition sûre un amour tout particulier pour chacun de ses personnages. Le tome VI, en préparation pour 1998, sera consacré aux autres ordres religieux aux XIIe siècle.  

Professeur à l'Université d'Etat de Reims et à l'Institut catholique de Paris, Ivan Gobry a mené de front, depuis trente ans, des travaux philosophiques et religieux, justifiant et magnifiant, sur le plan de la raison et de la foi, les valeurs les plus éminentes, celle qui font l'honneur de l'humanité : cette préoccupation rend compte de la variété d'une oeuvre maintes fois couronnée par l'Académie française et l'Institut.