Ni rouges ni jaunes de la CGSI à la CSL l´expérience du syndicalisme indépendant
FAVRE (Didier)
22.00 €
Epuisé
L'histoire du mouvement syndical français ne saurait négliger l'existence, modeste mais permanente, des syndicats indépendants. Incarnant une profonde méfiance à l'encontre des idéologies de lutte des classes, les syndicats indépendants se sont affirmés, après la Libération, en alternative au modèle de la CGT.
Porteurs de quelques grandes idées, au premier rang desquelles la fierté du syndicalisme d'entreprise, ces organisations ont longtemps été handicapées par leurs querelles internes. Les indépendants ont les défauts de leurs qualités et leurs dirigeants ont eu du mal à se plier à la discipline d'un regroupement. Aussi l'histoire de ces syndicats "ni rouges, ni jaunes" est-elle pour une bonne part, pendant plus de vingt-cinq ans, celle de leurs déchirements. C'est aussi l'éternelle poursuite d'un rêve qui n'a toujours pas été réalisé à ce jour : la représentativité officielle. A partir de recherches universitaires très complètes, Didier Favre raconte ici ce demi siècle d'histoire, des origines à la CSL d'aujourd'hui. 
Didier Favre est docteur d 'État en science politique. Sa thèse, consacrée à l'histoire du syndicalisme indépendant en France depuis 1945, lui a valu en 1981 le prix de l'Université de droit, d'économie et de sciences sociales de Paris. "Ni rouges ni jaunes" reprend, en l'actualisant, l'essentiel de cet important travail universitaire.