Modernistica - Horizons, physionomies, débats
POULAT (Emile)
19.00 €
Disponible en stock
Emile Poulat, né à Lyon (Rhône) en 1920, directeur de recherche titulaire au Centre National de la Recherche Scientifique, directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, chargé de conférences à l'université de Paris X - Nanterre (Sciences politiques). Son oeuvre est consacrée à la sociologie historique du catholicisme actuel, aux transformations profondes qui le travaillent, aux permanences observables dans ces transformations mêmes. Elle se montre sensible aux conflits, fréquents et même aigus, aux enjeux, pas toujours évidents, aux déformations parfois étonnantes qui résultent de cette situation complexe.
En quelques années, il s'est produit dans l'Eglise romaine un renversement de situation où certains perçoivent un renversement de sa foi. Solennellement réprouvé en 1907 par le pape Pie X, le modernisme semble avoir aujourd'hui tout envahi : où n'est-il pas ? L' intégrisme, réputé naguère pour tenir des positions dominantes, parait réduit à quelques nids de résistance. Tout s'est comme enclenché dans ce grand sociodrame que fut "le Concile", Vatican II : le plus oecuménique (au sens géographique) et le moins dogmatique (au sens théologique) depuis le premier, celui de Nicée (325), qui condamna Arius.
Que s'est -il donc passé ? Que signifient ces mots qu'on se jette à la figure ? Qui désignent-ils et que couvrent-ils ? Où en sommes-nous et où allons-nous ? Comment s'y retrouver entre les rumeurs et les faits, les forces et les hommes, les explications qui se contredisent et l'explication de ces contradictions ? La foi catholique n'est pas un cri : elle a pris forme dans un langage, lui-même porté par une culture. Qu'advient-il de cette foi quand ce langage et cette culture entrent en crise sous l'effet de transformations qui leur échappent et qui sont elles-mêmes un lieu de crise ?
Ce livre ne prétend pas répondre à toutes les questions. Au survol ou à la synthèse, il préfère une série d'éclairages et de réglages, à trois niveaux : la situation historique faite au catholicisme par la société moderne ; un éventail d'attitudes personnelles devant cette situation ; les conflits de position doctrinale issus de ces divergences.