Vatican II autodafé - Pamphlet
GEORGES DE JESUS-MARIE (Frère)
18.00 €
Disponible en stock
Étymologiquement, le mot portugais signifie : acte de foi. Il désigne la cérémonie au cours de laquelle les hérétiques condamnés au supplice du feu par l'Inquisition étaient pressés de faire acte de foi pour se racheter et obtenir le salut éternel. Le mot est passé dans l'usage pour désigner l'action de détruire par le feu les mauvais livres.
La question est : Que devons-nous jeter au feu ? Les Actes du concile Vatican II ? ou la critique qu'en a faite l'abbé de Nantes ? La réponse jaillit au fil des pages. Il y va du salut des âmes, de la sainteté indéfectible de l'Église, mais encore de la Vérité de Dieu, et ne serait-ce que du seul honneur et crédit de l'intelligence humaine et chrétienne.