Parlement baillonné : nos députés parlent
VERDIER-MOLINIE (Agnès)
19.50 €
Disponible sous peu
Le Parlement français a la réputation d'être faible et d'exécuter souvent, en subalterne, les ordres de l'Elysée. Cette réputation est loin d'être à la hauteur de la réalité : notre Parlement est devenu une simple chambre d'enregistrement des décisions de l'Exécutif, incapable de s'opposer à la nomination d'un ami du Premier ministre ou aux idées les plus farfelues d'un obscur sous-chef de bureau de Bercy.
C'est le témoignage de cette impuissance que nous apportent dans cet ouvrage une douzaine de députés d'horizons et de parcours différents. Au travers de ces entretiens, il devient limpide que la démocratie, fondée sur l'équilibre de pouvoir de l'exécutif, du législatif et du judiciaire, chère à Montesquieu, n'existe plus en France.
Un quatrième pouvoir, sans représentativité et sans représentant, a pris le contrôle de l'Etat en passant outre le suffrage des Français : l'Administration, qui dicte aux ministres mais aussi aux représentants du peuple ce que, dans sa sagesse, elle juge bon pour les Français. C'est pour cela que le budget et le déficit sont hors contrôle tandis que l'Administration ne cesse d'étendre ses racines et d'étouffer la société française.
Les députés témoignent : nous ne pourrons retrouver un fonctionnement démocratique et permettre à l'opinion publique de s'exprimer à travers ses représentants élus que le jour où le Parlement aura ses propres outils d'études, d'analyses et de propositions et ne dépendra plus pour son information des seules notes distillées par Bercy et inspirées par l'Enarchie. 
Agnès Verdier-Molinié est grand reporter à Société Civile et chargée des relations extérieures à l'iFRAP. Bernard Zimmern a créé l'iFRAP en 1985.