La Renaissance catholique au XX siècle - T 4
MAUGENDRE (Louis-Alphonse)
14.00 €
Disponible en stock
"Nous croyons en un seul Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit, créateur des choses visibles comme le monde où s'écoule notre vie passagère, des choses invisibles comme les purs esprits qu'on nomme aussi les anges, et créateur en chaque homme de son âme spirituelle et immortelle."
L'Oeuvre poétique d'Eusèbe de Bremond d'Ars prend sa source la plus profonde dans sa foi indéfectible à tous les articles du Credo que Paul VI a confirmé, le 30 juin 1968, pour qu'il soit reçu intégralement par tous les chrétiens.
C'est en "voyant" aussi que le poète, par le visible, atteint l'invisible, aidant ainsi la démarche, aujourd'hui douloureuse, de tant de gens étouffés dans le matérialisme : savoir regarder la nature, donner à la Bible tous ses sens, vivre le déroulement d'une cérémonie de baptême ou, plus habituellement, de la messe.
Et quelle musique en cette poésie qui, en plein XXè siècle, a su ressusciter le plus pur alexandrin classique ! 
Approcher cette oeuvre et s'en nourrir, écrit Louis Chaigne dans sa préface, c'est se sentir invité à un dépassement et à une montée
Comment a-t-elle pu demeurer à ce point ignorée cette oeuvre admirable d'Eusèbe de Bremond d'Ars ? écrit François Mauriac dans Le Figaro littéraire du 30 mars 1967.