De l´oranger à l´érable
SCHNEIDER (Arlette)
17.50 €
Disponible en stock
Alger, le Texas et New-York : des événements historiques se chevauchent sous une trame romanesque.
"La bobine se déroule. Le présent explique le passé."
"Le 11 novembre 1946, à Alger, dehors, la nuit poursuit sa longue route. Filtrant les essences des fleurs d'orangers des jardins, elle s'évanouit profondément, inexorablement dans le silence.
Mon jumeau de berceau, Robert, un petit Américain, partagea ma première couche, mes draps, mes respirations, mes battements de coeur, mes premières heures de sommeil, mes rêves, mes émotions."
"La voix mélodieuse et captivante de mon aïeule me transporte dans la forêt d'érables, au pays des Indiens, raconte Ariane quelques années plus tard."
Des aventuriers téméraires, des Français, des Américains et des Musulmans sympathiques, des traditions, des épreuves, la guerre d'Algérie, la tragédie des deux tours, l'amour, l'espoir, le rêve, des paysages fabuleux, l'énergie cosmique du nombre 11, une destinée et le suspens nous transportent d'un continent à un autre, à la découverte d'une identité.
"Bien que né au pays des Indiens, au pays de David Crocket, au pays des forêts, des érables et des écureuils, des lacs et des grandes plaines vallonnées où on parlait l'américain et le nipmuc, Hand Winter, le père de Robert, ce bel homme blond aux yeux couleur océan avait tout de l'Alsacien."
Le fil d'Ariane franchit les barrières du temps et de l'espace, il remonte jusqu 'à l'ère des pionniers de l'Algérie française et de l'Ouest américain, deux mondes semblables.