Pour se défendre du Malin
FUSCO (Don Pasqualino)
15.00 €
Disponible en stock
"Ce dont l'Église a besoin en priorité aujourd'hui, c'est de se défendre du démon", déclarait le pape Paul VI lors de l'audience générale du 15 novembre 1972. Et Jean-Paul II : "Le mal, l'incohérence de l'homme, la fracture intérieure dont il est victime ne sont pas seulement des conséquences du péché originel, mais aussi l'effet de l'action dévastatrice et obscure de Satan." (Mont Gargan, 24 mai 1987).
Mis à part ceux qui leur rendent un culte, qui croit encore à l'existence personnelle de Lucifer ou de Satan ?
S'appuyant sur son expérience d'exorciste, l'auteur éclaire avec bonheur et simplicité les questions que se posent de nos jours un nombre grandissant d'hommes et de femmes : "Comment s'introduit le démon ? Quels signes indiquent sa présence ? et surtout : comment s'en défaire ?"
Mais cet ouvrage va plus loin : Il dénonce la "spécialisation" de quelque trois cents esprits impurs dans le domaine des maladies physiques et des troubles mentaux. Même s'il innove, on accepte d'en convenir, car l'expérience quotidienne rejoint la théologie morale qui enseigne qu'il n'est pas de faiblesse dont le rusé serpent ne tente de profiter. Là où l'auteur comble son lecteur, c'est quand il lui propose - pour réduire la cruauté et le pouvoir des esprits qui exacerbent les différentes maladies - un choix précis de prières et de dévotions dont ils ont eux-mêmes avoué qu'ils ne les supportaient pas.