Droit des Indiens et développement en Amérique Latine
ANDRE-VINCENT, o.p. (Père Philippe-Ignace)
2.80 €
Disponible en stock
Ce livre est le fruit d'une expérience et d'une réflexion. Le P. André-Vincent, dominicain, a vécu neuf ans en Amérique latine. Chargé d'enseignement à l'Institut français de Montevideo et à l'université catholique de Buenos Aires, il a été appelé à donner des conférences dans les universités catholiques de Santiago du Chili et de Lima, dans diverses universités de Colombie, à l'Institut français de Mexico, et dans maint centre intellectuel d'Amérique latine. Une enquête sur l'art ibéro-américain lui a révélé les mondes indiens du Pérou, de Bolivie, du Mexique. Ces mondes sont vivants. Leur existence actuelle est le fruit de la lutte pour le droit menée au XVIè siècle par l'Église missionnaire aux"royaumes indiens" d'Amérique.
Dans cette épopée spirituelle, des principes et des hommes furent engagés. Les théologiens de Salamanque soutiennent le combat de Las Casas et des "padres". Le Pape, lui-même, s'engagera. Les "rois catholiques",(Ferdinand et Isabelle, Charles-Quint et Philippe Il), donnent raison au terrible accusateur de leurs plus hauts fonctionnaires. Conquis par les arguments de Las Casas et de Vitoria, le roi-empereur renonce au "dominium mundi" pour être le champion du "droit des gens".
La lutte pour le "droit des Indiens" qui unit dans un même effort les théologiens et les "padres" est, avant la lettre, un combat pour les "droits de l'homme". Et cette lutte a donné son fruit : la Convivencia. En 1971, les races les plus diverses cohabitent sans barrière et sans violence à travers ce grand ensemble de près de 300 millions d'habitants. Le continent métis, dès le départ de son alliance avec l'Europe, a exclu le racisme : aujourd'hui, les ségrégations et les conflits raciaux lui restent étrangers. Voilà un signe pour notre temps.