Louis XIV en 2 volumes
PETITFILS (Jean-Christian)
52.54 €
Epuisé
Tome 1: De la Fronde (1648-1652) à la paix de Nimègue (1678-1679), apogée du règne de Louis XIV, la France a vu naître et s'affirmer la puissance du jeune "Roi-Soleil" comme il se définit lui-même. De ses jeunes années et de l'enseignement de son parrain, le cardinal Mazarin, il retiendra la nécessité d'être obéi "absolument", d'être le seul maître du royaume.
Jeune, beau, admiré de tous, Louis construit son image à travers les fêtes, les carrousels, les représentations théâtrales, et surtout ses maîtresses, vers qui toute la Cour tourne les yeux. Il bâtira son pouvoir grâce à des ministres fidèles et dévoués, punissant de manière exemplaire ceux qui, tel Fouquet, le trahissent, et récompensant avec munificence ceux qui le servent bien sur tous les plans. Le régne de Louis XIV apparaît "grand" politique, économique, militaire, institutionnel et administratif, artistique et littéraire. Mais du bilan apparemment idéal de la première moitié de ce règne, il faut aussi retenir les aspects sombres : la contestation, la guerre et les souffrances du peuple. Toute de grandeurs et d'ombres, de splendeurs et de difficultés, cette période contrastée est celle de l'apogée du royaume de France.  

Tome 2 : La France de Louis XIV domine l'Europe par sa puissance militaire, le faste de sa cour et le génie de ses artistes. Toutefois derrière cette façade bien ordonnée, les difficultés s'accumulent. Les guerres incessantes épuisent le royaume et, sur les champs de bataille, les revers militaires se succèdent. La France, pourtant, reste l'arbitre: le Roi-Soleil réussit à sortir vainqueur des affrontements avec l'Europe. Les Bourbons s'installent sur le trône d'Espagne, le royaume s'impose comme un modèle de modernité dans tous les domaines. La France, elle, souffre des difficultés religieuses, de l'affaire des poisons et des complots. Cependant, cette période est aussi celle de la maturité, de la réussite des défis relevés par Louis XIV dans sa jeunesse, de l'achèvement politique, social et artistique. Conduite par un pouvoir royal désormais absolu et stable, lequel s'incarne dans un classicisme parfait qui, aujourd'hui encore, reste une référence, la France de cette époque est celle des espoirs naissants qui s'épanouiront dans le siècle des Lumières, sous le règne de Louis XV.   

Jean-Christian Petitfils, historien, docteur d'État en science politique, est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages sur le XVIIe siècle, en particulier d'une biographie de Louis XIV, qui présente une analyse nouvelle du pouvoir royal et qui a été unanimement saluée.