Le démon parle : Que penser de ses révélations ?
BOANERGES (Louis de)
3.05 €
Disponible en stock
"Le diable-apôtre", tel fut le titre que donna Victor de Stenay au livre qui relatait l'histoire extraordinaire du possédé-victime Antoine Gay, au siècle dernier. Ce cas assez célèbre de révélations de démons, authentifié par le Saint Curé d'Ars, par Mélanie de la Salette et par de nombreuses personnalités ecclésiastiques du XIXè siècle, n'est cependant pas isolé. Si le passé nous montre qu'il y eut tout au long des siècles des faits similaires, le présent nous offre un cas encore plus extraordinaire que celui d'A. Gay, vu le contenu des révélations.
Pourtant, l'on pourrait penser que, le diable étant le Père du Mensonge (Jn, VIII, 44), une telle chose ne puisse exister. Il n'en est rien, car même déchu, le diable reste une créature de DIEU, soumis à Son Créateur (Phil, Il, 10).
Il nous a donc semblé bien opportun de rapporter l'Enseignement et les critères que donne l'Eglise pour reconnaître la véracité de telle ou telle révélation démoniaque. Et c'est à la lumière de cette Doctrine que nous confronterons les actuelles révélations de démons ayant lieu au cours d'exorcismes par l'entremise de la possédée-victime de Suisse.