Radiographie chrétienne du yoga, de la méditation transcendantale et de la réincarnation
CLABAINE (Denis)
15.24 €
Disponible en stock
Les techniques du yoga peuvent s'apparenter à la prière qu'elles tendent à remplacer, dès le niveau même du corps, engrené dans un véritable rituel. Car la séance de yoga est plus qu'une gymnastique : c'est un véritable rituel, et plus efficace qu'on ne croit. C'est la liturgie du corps dans le temple du cosmos.
Le chrétien adore Dieu en esprit et en vérité. Le yogi veut utiliser le corps comme un moyen qui, par lui-même, serait spiritualisant. C'est en quoi il est magique et idolâtrique. Car il vise sa propre "divination". S'appuyant pour cela sur les ressources du corps, il n'obtient évidemment pas d'effets intrinsèquement "spirituels" mais "subtils" : cette fausse monnaie "matérielle" de l'esprit. Ces effets "subtils" sont en effet d'essence corporelle, états et sensations ordinaires du système nerveux. Avec phénomènes "paranormaux" en cortège. Le plan spirituel est bien atteint par contre-coup, puisque l'âme qui anime ce corps est spirituelle. Mais "on récolte ce qu'on a semé" : du corporel. Ressentir des "états seconds" est donc le grand piège : on prend pour pure spiritualité ce qui n'est que l'enivrement des zônes "intérieures" de l'âme, zônes liées à la matière. Malheureusement cet enivrement produit les effets qui lui sont propres : altération de la conscience des zônes supérieures. Ici, ce n'est pas l'ivresse physique des ivrognes, altérant le pôle psychique ordinaire. C'est l'ivresse "psychique", altérant le pôle "spirituel" de l'âme.