La tunique d´Argenteuil et ses prétendues rivales
DOR (Pierre)
28.00 €
Disponible en stock
Depuis peu, la tunique d'Argenteuil connaît un regain d'intérêt. La découverte de plusieurs documents inédits relatifs à l'histoire ancienne de la relique (notamment entre 1156, date de sa première ostension, et 1486, date du règlement de Jean X de Faudoas relatif à la sainte robe) a incité Pierre Dor à rédiger cet ouvrage qui tend à faire une mise au point complète sur ce qui la concerne, tout en corrigeant certaines idées reçues émises à son sujet.
La tradition qui faisait de la relique un don de Charlemagne est confirmée bien plus anciennement que ne pouvaient l'attester les historiens : elle apparaît dès le milieu du Xllè siècle (et non pas seulement au XVIè siècle).
Cette relique, que Charlemagne aurait offert à Argenteuil vers 814 (et non vers 800), semble provenir de Jérusalem et non de Constantinople, contrairement à l'opinion générale des historiens.
Si la tunique n'est plus entière, c'est que de nombreux prélèvements ont été opérés sur elle au cours des temps et ce, bien avant que l'abbé Ozet ne la découpe à la Révolution pour la sauver : c'est ce qui ressort des investigations qu'il nous a été permis d'effectuer.
Enfin, l'existence en d'autres lieux de "tuniques sans coutures" rivales de celle d'Argenteuil (à Trèves et ailleurs) pose le problème de son authenticité : si elle n'est pas la tunique dont parle explicitement saint Jean, qu'est-elle donc ?
Cet ouvrage, accompagné d'une bibliographie commentée, reproduit - lorsque cela est possible - les principaux documents relatifs à cette relique.