Nouveaux combats pour l´Europe, 1995-2002. Un aveuglement suicidaire
ALLAIS (Maurice)
35.00 €
Disponible en stock
Ces "Nouveaux Combats pour l'Europe" témoignent de l'engagement ancien et passionné de Maurice Allais pour la Construction européenne.
Après un premier ouvrage "Combats pour l'Europe 1992-1994" dont le tirage initial fut épuisé en quelques mois, Maurice Allais revient sur un sujet sur lequel il n'a cessé de réfléchir et de s'engager depuis près de cinquante ans.
Que reproche donc aujourd'hui Maurice Allais à la Construction européenne ? Essentiellement deux défauts majeurs, si l'on peut résumer ainsi ce livre foisonnant :
Tout d'abord la politique commerciale extérieure de l'Union européenne a peu à peu dérivé vers une politique mondialiste libre-échangiste et laissez-fairiste en contradiction avec l'idée même d'une véritable Communauté européenne. En effet, une telle Communauté implique un minimum de préférence communautaire. En fait, la suppression de toute protection a conduit partout en Europe à une destruction massive des emplois, à la disparition progressive de pans entiers de l'industrie, et à un ralentissement marqué de la croissance. Pour Maurice Allais, un objectif raisonnable serait que pour chaque produit ou groupe de produits, un pourcentage minimal, de l'ordre de 80 %, de la consommation communautaire soit assuré par une production communautaire.
Deuxième critique : les institutions sont mal adaptées, trop éloignées des citoyens, et à vrai dire antidémocratiques. Maurice Allais plaide pour une Confédération libérale, humaniste et démocratique qui reposerait sur une Charte. Cette Charte définirait expressément les objectifs, les institutions et les délégations de compétence. Le fonctionnement de cette Confédération serait étroitement contrôlé par les représentants des peuples européens au sein d'un Parlement européen constitué par une Chambre des députés et un Sénat élu par les Parlements nationaux.
Bien d'autres propositions sont présentées dans ce livre de combats, voire même sur des sujets à la périphérie de l'Europe comme le problème Kurde ou le drame du Proche-Orient. Toutes ont un point commun : elles témoignent de l'ardente nécessité qui s'impose aux hommes du XXIe siècle, celle de "vivre ensemble", avec ce corollaire que Maurice Allais tire d'un ancien texte constitutionnel français sur les devoirs des citoyens : "Ne fais jamais à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'il te fit".