Dernières nouvelles du mammouth
PICHON (Olivier)
15.00 €
Disponible en stock
Remarquable connaisseur et observateur attentif du système d'enseignement français, Olivier Pichon nous offre dans le présent livre ses réflexions sur la politique scolaire suivie durant le règne des deux ministres socialistes ayant présidé aux destinées de l'Éducation nationale dans les récentes années. Le rude et arrogant Allègre, dont restera surtout son slogan favori :"dégraisser le mammouth".
Et puis Lang, le sémillant bateleur médiatique, l'ex-ministre du show-biz et de la "pub" sous le titre fallacieux de ministré de la Culture. De manière imagée, Olivier Pichon les a respectivement surnommés la fée Carabosse et la fée Clochette.
Il rappelle utilement un certain nombre de vérités qui pourraient servir de base à un possible redressement de la situation. Face à l'incroyable scandale de l'agonie de l'école, on ne tirera jamais assez la sonnette d'alarme et on ne rappellera jamais assez les moyens d'une reconstruction de l'enseignement en France.
Une civilisation qui laisse ou qui fait mourir son école est une civilisation qui se suicide.
C'est depuis les premières années de la Ve République que l'école a fait l'objet d'un processus de démantèlement qui s'est puissamment amplifié à partir de mai 1968. La destruction de l'école s'est faite au nom d'une idéologie égalitariste venue de la gauche, mais que les ministres de l'Éducation nationale gaullistes, pompidoliens, giscardiens ou chiraquiens ont laissé s'imposer ou même ont officiellement consacrée.
Si bien qu'à partir de 1981, les ministres socialistes de l'Éducation nationale n'ont eu qu'à amplifier encore davantage les effets de cette idéologie perverse, dont leurs adversaires avaient déjà fait si obligeamment la doctrine officielle de l'Éducation nationale.
Et les quelques ministres de l'Éducation nationale non socialistes des deux dernières décennies n'ont pas remis en cause l'égalitarisme scolaire.
Jean-Louis Harouel Agrégé des Facultés de droit, Professeur à l'Université Panthéon-Assas Paris Il et écrivain, auteur de "Culture et contre-cultures" (PUF).  

Olivier Pichon, 53 ans, est agrégé d'histoire, professeur en prépa HEC, préside le Mouvement pour un Enseignement National, membre de la commission des lycées et universités de la région Ile-de-France, responsable d'un libre journal sur Radio Courtoisie, il tient la chronique de l'enseignement de Monde et Vie.