Louis XVII - Roi de Thermidor
ROMAIN (Jean-Pascal)
23.20 €
Disponible sous peu
En France, le Roi n'est mort qu'une fois, a pu dire le duc de la Force, laissant entendre que l'assassinat de Louis XVI, le 21 janvier 1793, était la fin de la monarchie. Pourtant cette mort ne prit toute sa portée que deux ans et demi plus tard, le 8 juin 1795, avec la mort "officielle" d'un "impossible" dauphin (de quatre ans plus âgé, comme le révèlera l'autopsie), dans des conditions telles que toutes succession pouvait être dès lors suspectée d'imposture. La "fausse" mort - en fait, la vraie disparition - de Louis XVII créait un obstacle considérable à la pérennité de l'institution monarchique, fondée précisément sur la non contestation possible de la légitimité dans l'ordre de la succession.
Ecartant l'habituel cortège des visions partisanes et des hypothèses plus ou moins sérieuses sur ce qu'il est convenu d'appeler l'affaire Louis XVII, le livre de Jean-Pascal Romain étonne par sa vision à la fois rigoureuse et novatrice. Rigoureuse, car il procède avec une méthode sûre, en replacant chaque fait, chaque document dans son contexte, et en donnant des explications claires qui satisferont l'expert tout en restant accessible au non-initiés. Novatrice, car la solution qu'il propose, ne laisse d'autre choix que de l'accepter ou de la rejeter totalement.
Au-delà de la résolution de l'énigme de la double mort du Dauphin de France, second fils de Louis XVI, il rappele les règles de la légitimité concernant le roi de droit. Règles dont l'enjeu politique n'est rien de moins que la succession au trône de France.
En regroupant les travaux de Jean-Pascal Romain sur cette question, ce livre propose une sorte d'intégrale inédite et très attendue. En fait, cet ensemble de recherches sur Louis XVII que Jean-Pascal Romain a lui-même dénommé Le Roi de Thermidor, montrera effectivement au lecteur combien l'interprétation de cette affaire constitue une des clefs pour la compréhension de l'histoire de la Révolution française.