Chronique de France asservie
DILLINGER (Georges)
14.60 €
Disponible en stock
L'auteur du présent essai a déjà publié en 1994 "l' Algérie et la France, malades l'une de l'autre".
Il reste préoccupé par la crise gravissime dans laquelle s'enfonce la France : mise à mal de tout notre système de valeurs, dont certaines remontent à la plus haute antiquité ; désertification spirituelle s'accompagnant d'un matérialisme et d'un consumérisme hégémoniques ; désagrégation de la famille, institution fondamentale et généralisée à toute l'humanité ; disparition progressive de la nation et diabolisation du concept de patrie ; effondrement de la natalité des Français de souche et, synchroniquement, envahissement par des étrangers de religions et de cultures totalement différentes ; inefficacité grandissante du système éducatif et crise de la jeunesse ; montée de la drogue et insécurité cancériforme ; crise économique et délabrement des mentalités dans le monde du travail, etc.
Une chronique des articles publiés en 1995 et 1996 aborde les aspects politiques de cette crise et les responsabilités des politiciens. Un autre ensemble d'articles traite des rapports entre la France et une Algérie toujours misérable, toujours déchirée par la guerre, toujours expansionniste de fait, plus que jamais présente sur notre sol avec ce
que cette immigration porte de déracinement, parfois de rancoeurs et de germes de violence islamiste.
Un troisième ensemble consiste en un effort de réflexion sur l'islam, présenté par l'intelligentsia comme tolérant et pacifique, et l'islamisme, qui n'en serait qu'une perversion exceptionnelle. La question est d'une importance fondamentale et d'une actualité brûlante. Car toutes les conditions sont réunies pour que le flot de l'immigration maghrébine aille en s'augmentant et que la France ne puisse y faire face convenablement, étant donné l'affaiblissement de ses défenses immunitaires, imputable à son délabrement moral et spirituel.