La cité qui tourne
JOURNET (Maurice)
-47 %
15.00 €
8.00 €
Disponible en stock
L'âme de la France, nation de moralistes, tressaille toujours au seul énoncé de ces deux mots : le Roi.
L'âme de la France ! Lieu déserté dont deux orgueils irréductibles se sont fait un insolent domicile : l'orgueil du Crime et celui de l'Erreur. Ils ont pu s'y entrelacer à loisir, jusqu'à constituer un noeud inextricable : le noeud gordien.
Opportunément divinisé, c'est à ce phénomène que vole la louange, afflue le pèlerinage, court le prosternement.
Qui saura rompre le maléfice de la Cité ? L'homme qui chante.
Il y a longtemps que le Roi et le Poète se sont chez nous liés d'amitié.
L'Histoire en montre la raison.
Le Trône dispensait à la Lyre le spectacle de l'Harmonie sous le plus beau ciel du monde, la Lyre offrait au Trône le jeu le plus savant de l'esprit dans la plus belle des langues.
Alliance des deux sacres. Homogénéité de deux royaumes. Pas un poète de nos Pays divers qui ne porte le sceau de ce signe géminé.
Telle la preuve de fidélité dont j'aurais voulu faire hommage à la Maison de France, et tel le service que j'aimerais rendre à la Personne de la Patrie envoûtée.