Les films de Sacha Guitry
LORCEY (Jacques)
40.00 €
Disponible en stock
Très jeune, Sacha Guitry, homme du verbe par excellence, dit le plus grand mal du cinéma muet ! Mais cela ne l'empêche pas d'apprécier les mérites documentaires de "la lanterne magique", puisqu'il réalise dès 1914 Ceux de chez nous, immortalisant quelques grandes gloires de l'art français.
Lorsque le cinéma devient parlant, sa méfiance s'apaise progressivement - même s'il souligne que le théâtre seul peut offrir cette essentielle présence des comédiens, "en chair et en os" : "Sur l'écran, dira-t-il, l'acteur ne joue pas - il a joué !"
Mais ce roi du spectacle ne peut pas rester insensible au Septième Art. Sans en avoir l'air, il se documente minutieusement sur sa technique - qu'il feindra toujours de négliger - et se lance dans la réalisation en 1935, avec Pasteur et Bonne chance, deux scénarios diamétralement opposés. Aussitôt, il avoue : "Je m'amuse prodigieusement !" Dès lors et pratiquement jusqu'à son dernier souffle, il ne cessera plus de conjuguer ses multiples activités d'auteur, acteur, metteur en scène et réalisateur. Sacha Guitry a tourné 35 films, toujours plaisants à des titres divers.
On a dit trop longtemps qu'il se bornait à mettre ses pièces "en conserve". Critique inexacte et trop réductrice, puisque, même lorsque ce fut le cas, ses films apportaient chaque fois une dimension nouvelle à ses œuvres (voir Faisons un rêve, Quadrille, Mon père avait raison, Le Mot de Cambronne ou Le Nouveau Testament).
Quant à ses scénarios spécialement conçus pour l'écran, ils sont aujourd'hui considérés comme des chefs-d'œuvre, du Roman d'un tricheur à Assassins et voleurs, en passant par Les Perles de la Couronne, Remontons les Champs-Elysées, Ils étaient 9 célibataires, Donne-moi tes yeux, Le Diable boiteux, La Poison et la Vie d'un honnête homme : tous ont fait et font l'admiration du public comme des plus importants professionnels du cinéma mondial. D'Orson Welles, Chaplin et Alfred Hitchcock à François Truffaut, de Stroheim, Yul Brynner, Cukor ou Lubitsch à Bertrand Tavernier, de William Wyler à Resnais, de Pagnol, Olivier, De Sica, Rossellini ou Woody Allen à Claude Lelouch, Chabrol, Rohmer et Godard lui-même, tous reconnaissent la prodigieuse aisance, l'invention perpétuelle, la liberté désinvolte et l'humour narquois de ses grandes œuvres. 
Jacques Lorcey, le spécialiste incontesté de Sacha Guitry, et le grand comédien Francis Huster, qui a voulu préfacer ce livre, soulignent ensemble à quel point cette œuvre, qui aurait pu sembler réservée à une "élite" intellectuelle des années 30-50, touche maintenant le public le plus populaire et les nouvelles générations. Cet ouvrage exhaustif, analytique et critique, somptueusement illustré, répond à toutes les questions qu'on pourrait se poser sur l'un des plus fameux cinéastes français et livre un grand nombre de témoignages et d'anecdotes passionnantes sur ses réalisations.