Quand les abeilles meurent, les jours de l´homme sont comptés. Un scandale d´Etat
VILLIERS (Philippe de)
13.70 €
Epuisé
"Si l'abeille venait à disparaître, l'homme n'aurait plus que quelques années à vivre", prédisait Albert Einstein pour qui les abeilles étaient "les sentinelles du monde". N'en sommes-nous pas déjà là ?
Après avoir eu accès au dossier explosif du Gaucho et du Régent, deux insecticides ultra-puissants qui continuent leurs ravages dans nos campagnes, Philippe de Villiers s'interroge, révèle et sonne l'alerte.
Il n'hésite pas à mettre en cause non seulement un certain productivisme irresponsable manipulé par des industriels, mais aussi la passivité complice de l'administration. Des comportements qui peuvent nous conduire à un nouveau scandale d'État comparable à ceux de "la vache folle" ou du "sang contaminé".
Il s'appuie sur des expériences scientifiques accablantes qui montrent les risques de ces neurotoxiques pour la flore et la faune mais, au-delà, pour l'homme lui-même.
Après la mort des abeilles, celle des hommes ? Une nouvelle fois, Philippe de Villiers brise la loi du silence.