C´était l´Algérie
LAFFITTE (Robert)
29.70 €
Disponible en stock
Robert Laffitte est né à Paris où il fait ses études jusqu'à une licence orientée vers la géologie, suivie ultérieurement d'une thèse d'état soutenue à la Sorbonne. Il arrive en Algérie en 1932, travaille au Service géologique, puis est nommé en 1945 Professeur de Géologie à la Faculté des Sciences d'Alger dont il deviendra le Doyen et qu'il ne quittera qu'en 1962, lors de l'Indépendance. Choisi en 1963 comme professeur de géologie au Museum National d'Histoire Naturelle, il y termine sa carrière de chercheur. Pendant les trente années qu 'il passe en Algérie, il ne cesse de parcourir le pays de la Méditerranée au Sahara où il contribue activement à la découverte du pétrole. Dès 1946, il est Administrateur représentant le Gouvernement à la Société Nationale de Pétrole (SNREPAL), société qui découvre en 1956 les deux gisements majeurs du pays : Hassi Messaoud (pétrole) et Hassi Rmell (gaz).
Le présent volume n'est qu'un "sous-produit" de ses études géologiques. Il consacre, avant 1939, l'essentiel de ses travaux au sud-constantinois (Aurès) où il parcourt à pied dans les djebels plus de 20 000 km. Même quand ses fonctions universitaires l'éloignent du terrain, ce n'est toujours que temporairement, lui laissant le loisir de parcourir encore quelques 20 000 km de plus.
Ce faisant, le géologue voit beaucoup de choses et de gens et en profite même pour apprendre l'Arabe "sur le tas". Ce qu'il nous raconte, c'est le "bled" et les hommes qui y vivent et aussi les traces laissées sur le sol par les habitants du passé. Celles-ci, témoins indubitables des états anciens du pays, sont beaucoup plus parlantes et crédibles que certaines assertions d'historiens.
Le résultat est, en fin de compte, un texte décrivant ce qui est resté des civilisations qui se sont succédées dans le pays. Il est illustré par de nombreuses anecdotes saisies sur le vif.
C'est une peinture vivante du pays éclairée par son passé, facile à lire, qui intéressera tous ceux qui ont connu l'Algérie ou qui s'y intéressent encore.