Neuvaine à Notre-Dame des Victoires pour les malades à la suite de Sainte Thérèse de Lisieux
ANONYME
3.50 €
Disponible en stock
Un jour de mai 1883, à Lisieux, monsieur Martin, le père de la future Sainte Thérèse, demanda que soit célébrée en la basilique de Notre-Dame des Victoires une neuvaine de messes pour son enfant gravement malade. Celle-ci, âgée de 10 ans, s'était elle aussi tournée vers sa Mère du Ciel. Guérie en un instant par le sourire de la Vierge, elle écrira : "Il fallait un miracle et ce fut Notre-Dame des Victoires qui le fit." Devenue carmélite, Thérèse écrira à sa cousine en voyage à Paris : "Va mettre un cierge à Notre-Dame des Victoires, j'ai tant confiance en elle !"
Cette neuvaine, vous permettra d'entrer à votre tour dans ce mouvement de prière filiale et d'amour envers la Vierge, envers Notre-Dame des Victoires.
Les 37 000 ex-vote qui recouvrent les murs de la basilique de Notre-Dame des Victoires, à Paris, sont autant de témoignages de reconnaissance à la Vierge Marie, qui ne cesse de manifester, en ce lieu, sa présence et sa puissance à tous ses enfants qui se tournent vers elle.