Le Rosaire mystique ou couronnes de louanges à Marie
MUTIEN MARIE DE CINEY (Frère)
10.00 €
Disponible en stock
Né à Mellet-le-Gosselies (Belgique), le 30 octobre 1895, le jeune Gabriel Wiaux répond d'enthousiasme à l'appel du Maître et passe, le 30 août 1910, de l'Ecole Normale de Malonne au Noviciat des Frères des Ecoles chrétiennes.
Dès 1915, il professe, aimé et vénéré de tous, au Petit-Noviciat de Bokrijk , puis de Ciney. En 1924, tout en continuant son apostolat auprès des Petits-Novices, il devient le zélé collaborateur du Frère Directeur du Grand-Noviciat. Conférencier marial avidement écouté et suivi, il est pour tous la "Règle vivante".
Il est le neveu du Bienheureux Frère Mutien-Marie de Malonne et marcha résolument sur ses traces. Toute sa vie respire le sumaturel ! Son idéal fut une régularité totale et un amour éperdu pour la Très Sainte Vierge. Ses désirs nostalgiques qui orientaient son âme vers le Ciel et le détachaient de tout le créé ne l'empêchaient pas d'être un travailleur infatigable et un réalisateur étonnant.
Outre les illustrations de nombreux manuels scolaires, le frère Mutien-Marie de Ciney est l'auteur de conquérantes brochures mariales :
1) Actes avant et après la communion pour la glorification de Marie (1920).
2) L'Offrande en victime pour obtenir la glorification de Marie, brochure inspirée du livre du P. Lyonnard : "L'Apostolat de la souffrance" et d'une brochure du saint Frère Exupérien, des Ecoles Chrétiennes (1922).
3) Le Psautier de Marie contenant cent cinquante Psaumes à Marie, formés des passages des Psaumes de David et des autres Livres de la Sainte Écriture pouvant se rapporter à la très Sainte Vierge (1927).
4) Le Rosaire mystique contenant cent cinquante Ave à Marie. Chaque Ave, comportant une page, est formé de louanges à la très Sainte Vierge, signées d'un Docteur ou d'un Saint (1929).
5) Le Rosaire médité. Petite brochure illustrée qui aidera les âmes à réciter plus pieusement le rosaire par la méditation des mystères. Chaque méditation comporte dix pensées tirées de la sainte Ecriture, spécialement du saint Évangile (1930).
6) Une Autobiographie écrite sur la demande de ses supérieurs. Mais son oeuvre maîtresse reste cette véritable somme de la piété mariale que les éditions Altair ont eu la joie de rééditer précédernment : "Pour aimer et faire aimer Marie".
C'est le 15 mai 1940, jour de la tète de son Père et Fondateur, saint J.-B. de La Salle, qu'un accident de chemin de fer met brusquement fin à sa vie, à Coulogne-lez-Calais (France), où le F. Mutien-Marie accompagne un groupe de novices répondant à l'appel de la Patrie. Il n'a pas 45 ans !