La chouannerie et les guerres de Vendée
MEYER-SABLE (Nathalie), LE CORRE (Christian)
17.90 €
Epuisé
La pratique d'en appeler à des volontaires n'est pas nouvelle lorsque la Convention vote, en février 1793, la levée de trente mille hommes. Mais le contexte politique et social est, à ce moment-là, tendu. Une partie de la population française est contrariée par l'incomplète abolition des privilèges, ne comprend pas la nécessité de la constitution civile du clergé, et s'inquiète du cours de l'assignat. A ce malaise, s'ajoutent les modalités de la levée : les départements qui ont peu donné de volontaires sont priés de faire un effort, et le tirage au sort, institution honnie de l'Ancien Régime, menace. La France se soulève, mais les émeutes vendéennes prendront une dimension unique et s'étendront à la Bretagne après la "virée de Galerne".
Cet ouvrage explique clairement l'enchaînement des événements et leurs conséquences qui ont donné aux guerres de Vendée et à la Chouannerie une grande place dans l'histoire de France.

Vous aimerez aussi