Le maréchal et la France
LE GROIGNEC (Jacques)
23.00 €
Disponible en stock
- "Le Maréchal était un Monsieur trop grand pour les Français qui ne le méritaient pas" (Général de Gaulle, cité par R. Tournoux, de l'Institut, in Pétain et la France).  
- "Pétain, c'est l'ordure absolue" (Claude Chabrol, cinéaste, in l'Événement du Jeudi).  
Évoquant ce moment tragique de l'histoire où la destinée l'opposa à l'illustre soldat qui, dira-t-il, fut "mon chef et mon exemple". Charles de Gaulle jugeait : "C'est un grand drame historique, et un drame historique n'est jamais terminé." Henri Amouroux traduit le même sentiment, quand, au terme d'une œuvre monumentale de dix volumes sur la Grande histoire des Français de 1939 à 1945, il écrit : "La page n'est pas encore tournée." Le lecteur du présent ouvrage constatera, à son tour, que cette page ne cesse en effet d'être récrite par une nouvelle école historique dont les puissants médias poursuivent un objectif commun : diaboliser Philippe Pétain.  
Entré à l'Ecole de l'air en 1937, l'auteur participe à tous les conflits majeurs dans lesquels la France est engagée à partir de 1939. Commandant d'escadrille, puis d'escadron et d'escadre de Chasse, il poursuit, à la sortie de l'École de guerre, une carrière opérationnelle. Après avoir dirigé, pendant trois années, les études du Centre des hautes études militaires (C.H.E.M.), il est nommé, en 1970, général de corps aérien et membre du Conseil supérieur de l'Air. Il achève sa carrière active en 1974, au poste de commandant de la Défense aérienne.
A reçu, en 1991, le prix des
Intellectuels Indépendants pour son ouvrage Pétain, gloire et sacrifice, préfacé par Jean Borotra.

Vous aimerez aussi