A notre chère vendée. A ses héros et martyrs
HOCQUINCOURT (I. d')
16.73 €
Disponible en stock
La première république a baigné le pays dans l'horreur tout au long de son règne. Elle a montré une particulière et monstrueuse indignité à l'égard de la Vendée coupable d'avoir très vite compris que les fameux droits de l'Homme et les "principes" de l'Égalité et de la Liberté n'étaient point réservés à l'usage des pauvres et des catholiques, mais à celui de la bourgeoisie voltairienne.
Les moyens d'extermination furent aussi variés qu'inhumains : noyades, fusillades, empoisonnement des puits, tentatives d'utilisation de gaz toxiques, camp de concentration. en sus de la guillotine dont l'odieux triangle ruisselait quotidiennement du sang des martyrs.
La Convention inaugurait un fascisme et un système de guerre totale où la compassion, le moindre sentiment humain étaient proscrits : les différents régimes totalitaires du XXe siècle devaient s'en inspirer. En particulier celui du "Paradis soviétique" avec la longue kyrielle des Apôtres de Staline. La Convention innovait également en incluant dans son système répressif les femmes et les enfants. Il n'est point d'exemple dans l'Antiquité où l'on ait sacrifié ces deux groupes humains. Ils étaient toujours épargnés. Les pères "applicateurs" des Droits d'Homme sont les premiers à avoir enfreint cette règle du Droit naturel.
J'ai voulu au travers de ces poèmes rappeler les souffrances du glorieux peuple martyr au courage indomptable et à l'épreuve de tous les dangers, à l'abnégation, à la mansuétude exceptionnelles dans cette épopée sublime pour la défense de ces valeurs essentielles à ses yeux, en particulier celle de la liberté et de la foi pour lesquelles chacun éprouvait un attachement inviolable. Soulignons également la confiance sans borne des soldats paysans dans leurs prestigieux chefs militaires dépositaires de toutes les vertus humaines et guerrières.
I. d'Hocquincourt. 
I. d'Hocquincourt est médecin. Il s'est beaucoup intéressé à la Révolution, en particulier à la Convention. Il a déjà publié "Plaidoyer pour la Résistance vendéenne". Il est également auteur de romans : "Femmes aux vices vénérables", "Jacqueline. Déborah. Une étrange histoire."