La mystérieuse internationale juive
PONCINS (Léon de)
29.00 €
Disponible sous peu
"Ceux qui nient la conjuration internationale, écrivait J. de Maistre, sont de deux sortes : les sots et les complices".
Ce livre est un exposé d'ensemble du redoutable problème juif.
Les difficultés de présentation et d'édition, écrit L. de Poncins, ont amené l'auteur à adopter une méthode qui donne à cet ouvrage l'allure et la force d'un document historique. Ce livre pourrait s'intituler : "Les Juifs peints par eux-mêmes", car l'auteur s'est volontairement limité à recueillir, à authentifier, à classer et à présenter, presque sans commentaires, des textes émanant des plus hautes personnalités de l'Internationale Israélite.
Or, ces textes sont le plus terrible des réquisitoires et le plus saisissant des aveux concernant la prochaine destruction totale de la civilisation (Préface).
Citons le portrait suivant :
Dans son célèbre livre : "Le Juif Sûss", L. Feuchtwanger a fait une peinture saisissante du Juif médiéval régnant dans l'ombre par la puissance de l'argent :
"[Isaac Landauer], dit-il, savait qu'il n'y a qu'une réalité en ce monde : l'argent. Guerre et paix, vie et mort, vertu des femmes et puissance des papes, liberté des États, pureté de la confession d'Augsbourg, vaisseaux sur les mers, domination des princes, conversion du nouveau monde au christianisme, amour, piété, lâcheté, orgueil, vice et vertu, tout vient de l'argent et s'y ramène, tout s'exprime par des chiffres. Lui, Isaac Landauer, il savait cela, il était à la source, il contribuait à diriger le cours, il pouvait dessécher ou féconder le sol. Mais il n'était pas assez fou pour crier sa puissance sur les toits, il la gardait secrète, et un petit sourire singulier, amusé, était tout ce qu'il en laissait paraître. Et puis encore une chose : les rabbins et les savants de la rue des Juifs avaient peut-être raison de parler avec des détails précis de Dieu et du Talmud, du Paradis et de la Vallée des Larmes, comme de choses certaines, lui, pour sa part, n'avait pas grand temps à donner à ces discussions (pp. 188, sq.)."