Cahier N°01 - Les Blancs d´Espagne
AMIS DE GUY AUGE
18.00 €
Disponible sous peu
Publié avec l'autorisation donnée par l'auteur peu de temps avant son décès, le présent ouvrage est issu de l'un de ses principaux thèmes de recherches universitaires.
Dans un style alliant clarté et concision, il expose les raisons profondes - historiques, politiques et juridiques - de la division existant entre les fidèles de la branche d'Anjou - dite aussi branche d'Espagne -, attachés aux droits inaliénables que l'aînesse confère à ses principes, et ceux de la branche cadette - dite branche d'Orléans - , raisons qui dépassent la "simple" question dynastique tout en lui restant intimement liées.
Il retrace également l'histoire de la plus ancienne famille politique française - la famille légitimiste - depuis la mort du comte de Chambord en 1883. Il nous renseigne sur sa composition, ses prises de position, son organisation, ses moyens, sur les raisons qui l'ont empêchée de conserver une position dominante au sein de la constellation royaliste française, mais aussi sur celles de sa remarquable persistance tout au long de la période.
Il répond enfin d'une manière particulièrement nette et argumentée à la question de la validité des revendications que ces plus fermes défenseurs du trône émettent sur l'héritage politique et dynastique des rois de France en général et du comte de Chambord en particulier, c'est-à-dire à celle de la "légitimité du légitimisme", et montre la signification d'un tel courant de pensée dans la France d'aujourd'hui.
Sur ce sujet méconnu mais dont l'auteur sait démontrer l'intérêt, les informations et les explications données sont fondamentales. 
Guy Augé (1938-1994), docteur en droit, diplômé en science politique et licencié ès lettres, maître de conférences à l'Université de Paris II (Panthéon-Assas), était un spécialiste de l'histoire du droit, des institutions et des idées politiques. Grâce à ses nombreux travaux, mais aussi à l'ensemble de ceux qu'il a suscités et dirigés dans le cadre de ce qui était pour lui un véritable apostolat professionnel, il était unanimement reconnu comme le meilleur connaisseur du légitimisme contemporain et son plus fin, plus rigoureux et plus scrupuleux historien.