Une paroisse vendéenne sous la Terreur
QUATREBARBES (Comte de)
21.50 €
Epuisé
Aux confins de la Vendée angevine, Chanzeaux, "si connu par la bravoure de ses habitants dans la guerre de la Vendée", demeure sans conteste l'une des paroisses vendéennes qui a le plus souffert du conflit.
Son histoire tourmentée, racontée avec un grand souci de précision et d'exactitude, renaît dans cette étude sous la plume de Théodore de Quatrebarbes. A travers la vie des habitants de Chanzeaux, l'auteur dépeint les mœurs de l'époque et rapporte en détail tous les événements dans lesquels les Chanzéens furent impliqués : l'insurrection, les batailles de 1793, la Virée de Galerne, les Colonnes infernales, la pacification, la guerre de 1815.
Le récit de ces événements reste marqué par des temps forts, comme le grand massacre du 25 janvier 1794 ou le combat épique du clocher de Chanzeaux le 9 avril 1795. Au final, la paroisse a perdu près de la moitié de ses habitants, recensés dans le martyrologe, auxquels Marie-Caroline, duchesse de Berry, rend hommage dans la préface.