Institutions Liturgiques 1840-1851 (Broché)
GUERANGER (Dom Prosper)
13.70 €
Disponible en stock
Il suffit de regarder le portrait de Dom Guéranger par Gaillard pour comprendre, à travers ce regard de feu, que le fondateur de Solesmes était habité et illuminé par une idée qui l'absorbait tout entier. La tête massive semble faire face à un éventuel assaillant. Nous sommes en présence d'un contemplatif et d'un lutteur : deux caractères qui ne s'opposent qu'en apparence, car l'objet de la contemplation reste, ici-bas, sans cesse menacé. Le contemplatif doit consentir à la lutte, comme le combattant doit être habité par une vision intérieure. Ce que Dom Guéranger portait en lui, ce qu'il nous a transmis, c'est l'idée liturgique. Comme nous nous sentons redevables à Dom Guéranger d'avoir mis en lumière la "grâce multiforme" du Christ déployée par l'Eglise, au cours de son histoire, à travers ses rites et ses sacrements, d'avoir désigné le Siège Apostolique, cette Rome des Apôtres, à laquelle nous sommes attachés par toutes les fibres de notre être, comme le centre et le fondement de l'unité liturgique. Et s'il nous prenait aujourd'hui de regretter que cette voix claire se soit tue, que fassent tant défaut la foi, l'éloquence, la pugnacité de celui que l'Eglise appèlera peut-être un jour son Docteur Liturgique, il suffirait, pour nous interdire de démériter, de plonger nos regards dans cette longue recension de notre héritage. (Extrait de la Préface de Dom Gérard O.S.B. - Prieuré Sainte-Madeleine).